L'orgue de l'église Saint-François de Sales de Beaucourt

“ Construit en 1888 par Frédéric Goll ”

Installé en tribune au-dessus de la porte de l’entrée principale, cet instrument est parfaitement intégré à l’architecture de l’église. Goll, formé dans son pays d’origine, mais aussi à Paris chez Merklin et en Angleterre, fut l’un des pionniers des tendances d’avant-garde de l’orgue symphonique qui avait en Allemagne une longueur d’avance sur la facture française. Il fut un des créateurs essentiels du nouveau sommier à cônes commandé par traction mécanique (mécanische Kegelladen).

Ce système s’est révélé fiable dans le temps et le toucher qui en résulte est extrêmement léger. La facture était et reste de grande qualité. Il convient aussi de noter le soin el le raffinement apporté dans l’aspect visuel de cet instrument qui est l’opus 69 de Frédéric Goll.

L’instrument comprend 2 claviers de 54 notes et un pédalier de 27 notes .

Historique

Construit en 1888

Eglise Saint-François de Sales de Beaucourt

L’église Saint-François de Sales à Beaucourt a le rare privilège d’abriter un orgue de Frédéric Goll (1839-1911), facteur d’orgues d’origine allemande établi à Lucerne en Suisse. Le buffet de cet instrument (classé le 07/07/1992) provient de la Cathédrale de Coire (Chur) en Suisse. L’instrument fut commandé par la paroisse de Beaucourt le 10 mars 1888. Son installation fut achevée le 6 octobre de la même année.

En 1940, Louis Georgel d’Eurville agrandit et transforme l’instrument : Ajout de 4 jeux, avancement du buffet, remplacement du sommier du récit et pose d’une boîte expressive en plâtre. La structure est respectée avec une facture de moindre qualité (suppression de la fourniture au GO, ajout de jeux de récupération comprenant des jeux de Callinet, Cavaillé-Coll et autres. Notons aussi un relevage effectué par Raymond Dominique de Petit Croix en 1981.

La mauvaise qualité musicale de l’agrandissement de 1940 et une détérioration de l’instrument due à un excès de chauffage, ont amené à envisager en 2008, une restauration confiée à Jean-Baptiste Gaupillat, facteur d’orgues à Noviant-aux-Prés en Moselle, dont la maîtrise d’ouvrage a été assurée par la ville de Beaucourt. Au Grand Orgue une fourniture sur quatre rangs est restituée en tuyaux neufs avec le déplacement de la gambe qui retrouve sa place initiale. Au Récit, la boîte expressive et le basson de 16' sont supprimés, un jeu de tierce est refait à neuf, le bourdon retrouve sa place initiale, la doublette (en partie de Callinet) est restituée et les jeux de « mutation » sont harmonisés correctement. On peut dire que l’orgue retrouve une certaine authenticité patrimoniale tout en conservant l’extension de la palette sonore ajoutée en 1940 (avec notamment une trompette de Cavaillé-Coll). Le résultat a enchanté les utilisateurs.

L'orgue restauré a été inauguré le 17 mai 2009 par Jean-Charles Ablitzer .

Grand orgue

Principal 8'
Bourdon 16'
Gambe 8'
Octav 4' (Prestant)
Fourniture sur 4 rangs 

Récit

Bourdon 8'
Flûte traversière 8'
Voix céleste 8'
Salicional 8'
Bourdon 4' (flûte)
Nazard 2' 2/3
Octav 2' (octavin)
Tierce de 1' 3/5
Trompette 8'

Pédalier

Soubasse 16'
Octav Bass 8' (flûte)

Note :

Tirasses GO et Récit
Accouplement Récit / GO
Forte par cuillère
Appel d'anches par cuillère

Le diapason appliqué est celui du la  3 à 440 Hertz . Le tempérament est égal .
Au GO : sommiers à cônes (ou pistons) et mécanique de Goll.
Contact

Michel Plomb

tél. 03 84 56 50 96

michel.plomb@orange.fr